Regine Theodat

Print Friendly, PDF & Email

RegineTheodat

Coordinatrice national – Haiti

Avocate haïtienne et nord-américaine qui s’est installée à Croix des Bouquets en Haïti en 2010, Régine Theodat est la directrice des projets locaux du travail de la Famille Vincentienne dans ce pays en ébullition culturelle. Avec de profondes racines en Haïti où naquirent et grandirent ses parents, Régine est une femme d’action optimiste.

Après le tremblement de terre, elle a quitté son cabinet d’affaires criminelles et civiles complexes de Boston, au Massachussetts, pour s’installer à la Lamp for Haiti Foundation (Fondation Lampe pour Haïti), où elle a ouvert un des premiers bureaux de service complet pour les droits de l’homme,  dans la Cité Soleil. C’est un des quartiers les plus difficiles de Port-au-Prince, et c’est là précisément où elle voulait se trouver, à se battre pour des services sanitaires adéquats, des habitations décentes et des droits de vote pour des personnes sans voix.

En 2011, elle a joint ses efforts dans la coordination des nombreuses branches vincentiennes qui opèrent à Haïti depuis 30 ans, y supervisant les activités en rapport avec le développement humain, social, et des affaires. Elle s’occupe d’élaborer un plan stratégique qui se concentre sur les initiatives de chacun de ces aspects, qui sont nécessaires pour rompre le cercle vicieux de la pauvreté, et qui aide les Haïtiens au fur et à mesure qu’ils deviennent autosuffisants. Les opportunités d’études et d’affaires sont les composants clé du plan.

« Bien que la situation paraisse désespérée, le développement de Haïti est tout à fait possible, et il se fonde sur le fait de profiter de ses énormes ressources humaines et naturelles, comme l’abondance de l’eau souterraine »dit-elle. « Si nous donnons aux Haïtiens les techniques et le matériel nécessaire, comme les techniques d’élevage du poisson en cages, ils pourront utiliser les ressources naturelles aquatiques disponibles dans les propres cours de leurs maisons. »

Régine a obtenu un diplôme en Sciences politiques et Marketing de Direction au Collège Simon, et celui de la carrière de Droit à la Northeastern University, tous deux situés à Boston. Pendant qu’elle étudiait le Droit, elle enseignait dans un programme dont l’objectif était de réduire les barrières pour les petites entreprises des minorités, et dans un autre projet, pour les élèves de l’enseignement secondaire, où elle les informait sur leurs droits constitutionnels.